Apprenez le piano avec les chansons que vous aimez

Mélomane ou simple amateur de musique, nous avons tous, un jour ou l’autre écouté et évolué au rythme de la musique Gospel. Un son riche et envoûtant, provoquant jusqu’au plus profond de nous ce petit frémissement. Depuis quelques années, les passionnés se plaisent à mélanger le Gospel avec d’autres styles de musique comme le classique. Vous aussi, partez à la découverte d’une innovation musicale : la rencontre entre le Gospel et le classique.

 

Comment se présente le mariage entre le gospel et le classique ?

Que se passe-t-il lorsque le Gospel s’allie au classique ? Les deux rythmes complètement différents ont su se côtoyer et s’associer pour former un duo formidable aux symphonies et tempos endiablés. Le mélange vous entraîne vers un horizon profond et inexploré de nouvelles aventures musicales. Vous sentirez au fond de vous la magie de cet art qui s’opère. Nous vous conseillons de vous renseigner en allant sur gospelphilharmonicexperience.com, vous serez agréablement surpris ! Cette alliance originale entre excellence du classique via un orchestre philharmonique et celle du Gospel a pour but de véhiculer un message d’espoir et de paix à travers le monde.

rencontre-classique

 

La formation d’un groupe Gospel hors du temps

La rencontre entre le Gospel et la musique classique constitue une des innovations contemporaines. Le Gospel s’est adapté à tous les genres de musique ces dernières décennies. Très connu, il est influencé par bon nombre de musiques contemporaines et adopte de nouveaux noms. Le Gospel Blues, le Gospel Rock, le Country Gospel, le Gospel Rap ou l’Urban Gospel sont des rythmes nés de la composition du Gospel qui se commercialisent allègrement.

Le groupe susmentionné est un groupe français de passionnés du Gospel. Le groupe est spécialisé dans la composition du Gospel avec d’autres rythmes, même symphoniques. Nouveau au sein de la famille musicale, le Gospel classique est désormais joué par les plus prestigieux orchestres de la France, tel que l’Orchestre National de Lyon. Né en 2017, le groupe a connu un succès fulgurant grâce à sa créativité et son savoir-faire.

Le premier concert fusionnant l’énergie intarissable du Gospel avec la richesse de la musique classique eut lieu en 2018. Une grande première dans l’histoire, le spectacle a ébloui non seulement le public, mais aussi toute la grande famille de cet art.

 

L’innovation et la créativité

Arrivé là où il est actuellement, le mélange du Gospel et de la musique classique n’est pas chose fortuite. Il est né d’un travail fastidieux, d’heures non comptées de répétition, mais surtout d’un esprit créatif et riche en innovation. L’idée de fonder un groupe se portant sur le Gospel classique est fortement applaudie dans le milieu artistique. Les chanteurs appartenant à ces groupes ont au préalable été aux côtés des plus grands chanteurs de tous les temps. Les membres du groupe ont chacun leur spécialité, mais l’amour de la musique et de la création les a réunis.

Au cœur du mariage Gospel et Classique se trouve un des plus grands chefs d’orchestres français. Il est connu de toutes les scènes artistiques et musicales. Non seulement directeur d’orchestre, auteur et compositeur, il est aussi un amoureux de la musique noire-américaine et de l’innovation. Il figure d’ailleurs parmi les fondateurs de ce groupe.

quand-le-gospel-rencontre-le-classique

 La « sacro-sainte » histoire du Gospel

Le Gospel est la musique noire par excellence. Elle se distingue par la puissance des voix et la justesse des tons du chanteur. Depuis son existence, elle a su se faire une place au soleil en conquérant le cœur des plus grands faiseurs de musique. En France, le Gospel est une musique symbolique qui a fait une ascension fulgurante parmi tant d’autres.

 

L’origine du Gospel

Le Gospel est une musique américaine apparue au XIXe siècle au cours d’une période assez tragique. Il est né dans les champs de coton, durant les durs labours des esclaves africains. Ils ont inventé des chants, « worksong », pour créer de l’ambiance ou pour s’envoyer des codes entre eux. Dans les années 1865, lors de l’abolition de l’esclavage, des étudiants afro-américains ont repris le rythme de l’a capella pour en faire une musique. À la base, le Gospel servait à louer Dieu, mais au fil des temps, il est devenu une musique « profane » appréciée par des millions de fans et joué par des milliers de musiciens.

L’origine de la musique Gospel lui confère cette suprématie par rapport à tant d’autres rythmes. Il se démarque par son rôle sur les millions d’individus ayant vécu sous le joug de leurs bourreaux. Depuis 1945, des concerts et des spectacles Gospel rendent hommage à Nelson Mandela ou à Martin Luther-King partout dans le monde, toujours dans la même optique.

 

Les différents types de Gospel

Actuellement, les spécialistes distinguent quatre types de Gospel :

  • Le Negro Spiritual : issu des chants des esclaves africains, il se transmet oralement et anonymement.
  • Le Gospel traditionnel : il s’agit des chants évangéliques interprétés dans les églises et durant les événements religieux aux États-Unis. Ponctué de rythme énergique, le Gospel traditionnel est généralement chanté en chœur avec un ou plusieurs solistes.
  • Le Southern Gospel : apparu vers la fin du XIXe siècle, ce type de Gospel doit son nom à un groupe de quartette composé de deux ténors, un baryton et une basse. Les paroles se portent sur les problèmes de la vie quotidienne et de louange au Seigneur.
  • Le Gospel Contemporain et le Black Gospel : à partir des années 60, le Gospel est chanté dans les rues et devient une source de revenus pour de nombreux Afro-Américains.

L’arrivée du Gospel en France

Le Gospel a débarqué en France comme il est arrivé dans toute autre région du monde, dans les années 1990. Le succès du film Sister Act 2, joué par Whoopi Goldberg, révèle toute la beauté de la symphonie et la puissance contenue dans la musique Gospel. « Oh Happy Day », la bande originale du film a connu un engouement mondial.

Avant cela, c’est-à-dire dans les années 50, des tournées de groupe musical de ces chants sacrés afro-américains ont eu lieu un peu partout dans l’Hexagone. Les chorales ont relevé le défi de remplir l’Olympia. À partir de ce moment, les chanteurs de renom de l’époque se sont intéressés à cette musique de « black ».

Pin It on Pinterest

Share This