Apprenez le piano avec les chansons que vous aimez

Accueil > Articles > Piano, pianistes et musique : tout ce qu’il faut savoir > Les 5 meilleurs fabricants de piano français

Les 5 meilleurs fabricants de piano français

fabricants de piano français

Les fabricants de piano français sont assez peu connus du grand public et pourtant leurs fabrications se trouvent être de très belle facture et certaines se vendent encore à travers toute l’Europe. Mais qui sont ces marques ? Quelle est leur histoire ? Quels sont leurs modèles de pianos ? Sur La Touche Musicale, nous répondons à toutes vos questions à travers notre sélection des 5 meilleurs fabricants de piano français !

bannière apprendre piano
logo pape piano français

Pape

Né à Souabe en 1787, Henri Pape est le fondateur de la marque de piano Pape. Il acquit sa connaissance de la fabrication de pianos lorsqu’il décroche un travail au sein de l’entreprise de pianos française Pleyel en 1811. Chez Pleyel, il dirigea les ateliers de fabrication et acquit donc un grand savoir dans ce domaine à partir de la première moitié du 19e siècle.

En 1815, il met en place une manufacture des pianos à Paris et se démarque par le nombre d’innovations qu’il apporte aux instruments durant près de 40 années de travaux. Son invention la plus majeure est celle de perfectionner le système de marteaux qui vient frapper sur les cordes du piano. 

Le mécanicien de piano a reçu de très nombreuses récompenses pour ses découvertes : en 1832 par la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale ou encore en 1833 par l’Académie des Beaux-Arts de l’Industrie de France.

Le nombre de brevets que Pape déposa est colossal et les expositions remuaient ciel et terre pour obtenir ses prototypes de pianos lors des événements publics.

Son entreprise finit par couler à cause des erreurs de gestion d’argent et Pape finit par mourir en 1875 dans la solitude la plus totale.

Il n’en reste pas moins l’un des plus grands inventeurs de pianos de tous les temps.

piano pape français
Fabricant de piano français : un modèle de la marque Pape 
guide pianiste bannière
logo erard piano français

Erard

Né à Strasbourg en 1752 à Strasbourg, Sébastien Erard était apprenti facteur de clavecin.

Inventeur de génie, le succès que ses clavecins rencontrent le fait devenir fabricant officiel du roi Louis XVI.

C’est la Révolution française qui l’incite à fuir le pays et s’installer dans la ville de Londres pour y fonder son atelier et poursuivre sa production d’instruments français à partir de 1796. C’est ici, en Angleterre, qu’il produira le plus d’inventions majeures. Son système le plus connu est celui appelé « à double échappement » qui permet d’appuyer sur une touche du piano avant que celle d’avant soit totalement remontée, donnt au jeu une fluidité sans pareille. Le brevet est déposé en 1808.

Erard est donc le facteur français ayant apporté au piano le plus d’innovations majeures. Ce qui n’empêche pas la firme de piano français de subire une baisse de succès conséquente dès le début du 20e siècle, après avoir connu son apogée à la fin du siècle précédent.

Sébastien Erard meurt à Passy en 1831.

La marque Erard fusionne avec une autre grande marque de pianos français, Gaveau, à partir de 1960. L’entreprise fermera définitivement ses portes en 1965, après quoi la marque de pianos Schimmel louera son nom durant quelques années.

piano erard français
Fabricant de piano français : un modèle de la marque Erard. 
gaveau logo piano francais

Gaveau

Gaveau est une manufacture de pianos français créée en 1847 à Paris par Joseph Gabriel Gaveau. Né à Romorantin en 1824, ce dernier a commencé sa carrière comme facteur de piano en étant apprenti dans plusieurs ateliers de Paris.

Grandement inspiré des productions pianistiques de Sébastien Erard, il imite la mécanique des pianos de ce dernier tout en y apportant des innovations et sa touche personnelle. Il créera d’ailleurs sa propre mécanique, bientôt appelée par son nom.

Son entreprise connaît un grand succès dès 1890 : il construira une usine de production de matériaux destinés à la production de pianos, 200 personnes seront employées et 1500 pianos par an seront vendus.

L’entreprise Gaveau sera laissée à ses enfants, qui en auront la gestion à partir de la fin du 19e siècle. Ils oeuvreront alors au développement de la marque en ouvrant une seconde usine, ils emploiront 300 personnes et produiront 2000 pianos annuels.

L’un des enfants, Etienne Gaveau, créera en 1908 une grande salle destinée à promouvoir la marque et portant d’ailleurs son nom : la salle Gaveau.

piano gaveau français
Fabricant de piano français : un modèle de la marque Gaveau. 
apprendre piano en ligne application
pleyel logo piano français

Pleyel

Pleyel est l’une des plus anciennes manufactures de piano françaises. Fondée en 1807, elle est très reconnue dès les premières années de son développement et a su séduire des artistes réputés comme Igor Stravinsky ou Frédéric Chopin.

Né à Ruppersthal en Autriche en 1757, Ignace Pleyel a été très vite nommé directeur de la musique de cour de son mécène, le comte Erdödy, puis directeur de la musique de la cathédrale de Strasbourg en 1784.

C’est en 1802 qu’il conçoit son premier piano avec une innovation majeure : un échappement où les cordes ne sont plus pincées mais frappées par un marteau. C’est le début d’une nouvelle ère pour Ignace Pleyel. Il délaisse progressivement la composition musicale pour se consacrer à la fabrication d’unstruments de musique.

A partir de 1809, il établit sa manufacture, la manufacture Pleyel.

Mais c’est son fils, Camille Pleyel, qui contribuera véritablement au développement de la marque. En s’associant avec Auguste Wolff en 1853, l’entreprise connaît un essor considérable et ses pianos français deviennent mondialement réputés pour leur élégance et leur sonorité.

Dès 1883, Gustave Lyon, genre de Wolff, reprend l’affaire et décide de lancer le chantier de la salle Pleyel pour promouvoir la manufacture. Cependant, la grande crise de 1929 fait déposer le bilan à l’entreprise quelques années plus tard. C’est son banquier, le Crédit lyonnais, qui reprend la salle en 1934.

Pleyel fusionnera ensuite avec les marques Erard et Gaveau en 1965.

piano pleyel français
Fabricant de piano français : un modèle de la marque Pleyel. 
roller et blanchet piano français

Roller et Blanchet

Roller et Blancher est une des manufactures de pianos français les plus anciennes de France. En effet, François-Etienne Blanchet, habile facteur de clavecins, a fondé sa marque au milieu du 18e siècle.

Mais ce n’est qu’en 1826, lorsque le petit-fils du fondateur, Nicolas Blanchet, repris les rennes de la manufacture familiale, que l’entreprise se développa. Il s’associa alors avec Roller, son émule, et fondèrent ensemble la marque Roller et Blanchet. Les deux protagonistes créent alors le piano droit et déposent le brevet en 1827. Mais ce dernier leur a été refusé, car il ne suffisait pas que les pianos possèdent cette nouvelle forme pour déposer un brevet.

Mais après beaucoup d’améliorations apportées au piano droit, ils ouvrirent le champ à la concurrence. Ceux qui leur avaient dit que ce type de piano à la française ne fonctionnerait pas se mettent désormais à en produire.

La forme beaucoup plus petite que les pianos classique ont permis aux manufactures de réduire drastiquement le coût de production, et donc le prix de vente. Dès lors, le piano devint un objet accessible pour beaucoup de personnes et non plus un objet de luxe.

La culture de l’art et de la pratique pianistique se développa donc de paire avec la diffusion du piano droit à la française, ce dernier ayant largement contribué à la démocratisation de la pratique du piano par les masses. 

L’affaire fut ensuite reprise par les fils et petits-fils, et la manufacture devint florissante et de grande réputation.

piano roller blanchet français
Fabricant de piano français : un modèle de la marque Roller et Blanchet. 

Apprenez le piano simplement

Partager l’article sur :

Vous aimerez sûrement aussi…

Le piano : l’instrument universel

Le piano : l’instrument universel

L’expression « Le piano est l’instrument roi » prend tout son sens quand on voit l’engouement que connaît l’instrument à l’échelle planétaire.

Pin It on Pinterest

Share This